FORUM DE L'ARPPI
FORUM DE L'ARPPI

Forum pour familles et proches de personnes détenues.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Appel à signature pour la mobilisation du 2 au 8 novembre prochain

Partagez | 
 

 Les enfants , les parloirs et la Stasi ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cloclo
Admin
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2009
Age : 35
Localisation : MONTPELLIER

MessageSujet: Les enfants , les parloirs et la Stasi ..   Jeu 30 Avr - 22:11

Maisons Alfort le 10 septembre 2008


Maître,

Ma fille Alijah qui est aussi la fille de votre client Christophe Khider a eu un an le 20 juillet et elle commence à marcher à quatre pattes.
Elle est née prématurée avec un poids 1kg 800 et un arrêt du cœur. Depuis sa sortie de l'hôpital soit un mois après sa naissance, elle n'a pas raté un parloir en prison avec son père. A l'époque de sa naissance, Christophe était enfermé à la centrale de Saint –Maur d'où il a été transféré il a quelques deux mois.
Je sais bien que la prison n'est pas un lieu approprié pour les enfants mais en tout cas à la centrale de Saint Maur le lieu était aménagé pour les enfants. Couffins et berceau y étaient fournis. Cela permettait aux parents une visite sécurisée allant dans le sens de la politique du maintien des liens familiaux chantée sur tous les tons par l'administration pénitentiaire.
Depuis que Christophe a été transféré à la centrale de Moulins, ma fille et moi devons passer nos week end de parloir dans une cave ou le sol est en friche, où le plafond laisse apparaitre la tuyauterie avec des lumières blanches et artificielles qui font penser aux salles d interrogatoires de la Stasi, telles que nous en avons tous vues dans des films.
Alijah a failli avaler des cailloux qu'elle a trouvé sur le sol du parloir ce qui est inadmissible.
Je n'ai trouvé comme seule solution, pour éviter les accident, de ne plus amener ma fille voir son père à la centrale de Moulins. C'est un véritable déchirement pour Christophe qui admet difficilement mon choix. Sa fille est ce petit bout de liberté que le destin lui accorde pour tenir face à cette lourde peine qui lui a été infligée. Elle le remplit de joie et lui permet d'appréhender son incarcération d'une autre façon. Quant à sa fille il est tout à fait normal qu'elle tire de cette relation la possibilité, comme tous les autres enfants, de se construire le mieux possible entre ses deux parents.
Ma fille n'a rien fait de répréhensible qui justifie cette horrible décision de la priver de son père si ce n'est la volonté de la préserver des accidents et de l'horrible et inhumain environnement de la centrale de Moulins.
Dans cette centrale précisément, je ne suis pas la seule à me plaindre de l'environnement des parloirs, de nombreuses femmes n'y amènent que rarement leurs enfants. Toutes se plaignent du même délabrement, de la saleté repoussante du lieu, mais personne ne dit mot.
Dois je attendre les supposés Uvf ces unités de vie familiale, qui se construisent au compte goutte et moins rapidement que les nouvelles prisons, soient opérationnelles dans un ou deux ans ?
Comment faire pour que nos enfants, dans un avenir plus ou moins proche, au regard de toutes ces horreurs carcérales, ne soient pas plus tard en réaction contre ce système qui les condamne au même titre que leurs parents ? Nous avons ici une vraie question.
Par ailleurs, cela fait des mois que Christophe a reconnu sa fille et que son état civil n'a pas changé au jour d'aujourd'hui, ce qui est à mes yeux une falsification d'identité pour laquelle de nombreuses personnes, lorsqu'elles la commettent, se retrouvent en prison.
En tout cas Maître, j'aimerais que vous m'aidiez à porter cette histoire devant les décideurs et responsables afin que cesse cette situation inacceptable au regard de ce qu'elle va entraîner comme dommages collatéraux sur ma fille et tous les autres enfants, mais aussi sur son père et tous les autres pères enfermés à la centrale de Moulins.
D'avance je vous remercie et vous prie de croire, Maître, en ma grande considération.

Sylvie Piciotti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arppi-forumducoeur.forumactif.org
 
Les enfants , les parloirs et la Stasi ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Les enfants malades à la garderie
» spectacles enfants sur région Lyonnaise
» Urgent - Cherche enfants Italiens 10/12 ans pour Voix Off
» [Anomalie notée] Trier moi mes petits enfants !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE L'ARPPI :: PARLONS DES PARLOIRS :: Problèmes lors d'un parloir? racontez nous-
Sauter vers: